Lettre du Maire - Communication- Informations

Depuis quelques semaines voire plusieurs mois, notre ville fait l'objet d'une curiosité malsaine, diffamatoire et acharnée de la presse locale écrite ou télévisée sur divers points de l'action municipale. Ces informations tronquées, fausses, dénuées de fondements et déformées sont véhiculées malhonnêtement par quelques éléments de notre opposition en mal d'inspiration, plus prompts à nous discréditer qu'à proposer des solutions viables et constructives pour l'avenir de notre ville et de sa population.

 

J'ai donc décidé de prendre mes distances avec la presse qui prend pour argent comptant sans débat contradictoire, les « scoops » remis par MM. Lambert, Rolin, Distinguin et autres. Je dois cependant à la population auchelloise la vérité sur les dernières allégations diffusées.

 

Le Terrain du N° 3 a été vendu pour la somme de 102 600 € à un promoteur immobilier qui a déjà déposé un permis de construire pour 6 habitations.

Terrain du N° 3

Le prix a été fixé par le service des Domaines d'Arras. Je suis tenu de suivre le prix fixé par l'Administration, par contre il est permis de le minorer éventuellement en raison de coûts relatifs à la viabilisation, ce qui décharge par ailleurs la ville de l'obligation d'effectuer ces travaux. Tout ce secteur sera bouleversé dans les prochains mois par l'implantation de nombreuses maisons et structures diverses. La politique de Maisons et Cités pour la Cité 3 est déterminée : les habitations existantes ne peuvent être rénovées et elles seront rasées. Cet habitat est devenu insalubre et indigne, il faut le remplacer. Par contre, la rue de Craonne restera municipale évidemment, une division parcellaire ayant été effectuée en amont de la vente.

Terrain du N° 3 Terrain du N° 3 Terrain du N° 3

La Salle des Fêtes dite des Houillères a été laissée à l'abandon par mes prédécesseurs durant des décennies. J'ai engagé une réflexion et des consultations pour une restauration. Vu l'état de délabrement constaté sur les fondations du bâtiment, les coûts de réfection dépasseraient le million d'euros, pour une salle qui serait utilisée finalement comme une modeste maison de quartier. Sa destruction pour les finances communales correspond à 200 000 euros. Cette salle a été vendue aux enchères : un seul acquéreur s'est présenté pour ce qui était présenté par les groupes “Agir pour Auchel” et “l'Avenir ensemble autrement” comme l'affaire du siècle ! Des habitations seront construites sur ce site, dans un quartier en pleine mutation avec la remarquable évolution du secteur de l'ancienne école Sévigné, elle aussi soit disant « bradée».

 

L'ancienne mairie ou maison jumelle sur la place de l'église a été vendue 20 000 euros. Cette bâtisse délabrée dont nous ne savions que faire, qui n'avait aucune utilisation depuis plusieurs années était une charge pour la collectivité. Elle a trouvé acquéreur : les travaux, pour la remise en état suivant un cahier des charges très strict que nous avons édicté, s'élèveront à plus de 300 000 euros. La maison jumelle retrouvera ainsi une nouvelle jeunesse sans qu'il en coûte un centime au contribuable auchellois.

 

 

Auchel Chicago !

Tel était le titre de l'Avenir de l'Artois, dans son édition du jeudi 24 novembre. Il était question du quartier de St Pierre et du Bois où se réunissent des groupes de jeunes, au cours de soirées arrosées. Avant la parution de cet article, je suis intervenu avec le Commandant de Police autour d'une table ronde avec les riverains. Nous avons arrêté des mesures qui sont appliquées scrupuleusement par les services de police. Pour information, ces derniers ont enregistré pour l'année 2010, deux plaintes et quatre pour 2011. Les faits dénoncés concernent en particulier 2 jets de cailloux sur des portes et 1 dégradation de boîte à lettres : selon les propres mots du Commandant Morel « on frise le ridicule ».

 

Quand il s'agit d'Auchel, certains acteurs de la vie sociale se frottent les mains, et relayés par des journalistes peu scrupuleux, ne respectant pas leur déontologie, diffusent des éléments

d'« affaires » qu'ils espèrent retentissantes et susceptibles d'atteindre le Maire et son entourage, même dans leur vie privée. Ceux-là même qui déclarent sans aucune honte comme Jean-Luc Lambert « ça donne l'image d'une ville décadente, d'une ville en faillite. Et c'est passé à travers toute la France ! Moi, Auchellois et élu, ça me fait mal aux tripes » sont à l'origine de ces calculs électoralistes sans aucune préoccupation pour l'émotion ressentie par une population meurtrie et blessée dans son honneur. MM. Distinguin, Lambert, Rolin et Vasseur, si vous aviez été reconnus capables, vous ne seriez pas aujourd'hui dans cette opposition revancharde et mesquine. Quand on a cautionné les pratiques d'un certain Bécart, qui a fait raser d'autorité la Gentilhommière d'Auchel, bâtiment historique du Moyen-Âge, ou la Chapelle Saint Pierre, on doit faire profil bas.

La ville avance : des lotissements sortent de terre à Saint-Pierre, dans le centre d'Auchel, rue Dégrugillier, quartier A, quartier C… et d'autres projets sont en cours. Mais nous en rendrons compte directement aux Auchelloises et Auchellois qui nous ont témoigné leur confiance à deux reprises et qui reconnaissent le travail effectué.

Terrain du N° 3

Contactez un service
Agenda Municipal
Les Associations Auchelloises
Démarches administratives
La Piscine Municipale d'Auchel
Les Numéros Utiles

Commander votre exemplaire de "Auchel 1914 - 1918"